La taille des polices sur Powerpoint est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre. Nombre d’auteurs ont publié leurs consignes avec une disparité qui interroge : taille 18 minimum, non taille 28 et pas moins, non 30… Mais alors docteur, quand est-il vraiment ? Qui dois-je croire ?

Guy Kawazaki et la règle des 10/20/30… oui mais non !

Guy Kawazaki est un homme d’affaires américain d’origine japonaise qui a été responsable marketing chez Apple au début de la société. Il est notamment l’auteur de L’Art de l’enchantement (Diateino – 2011). On lui doit la célèbre règle de présentation du 10/20/30 : 10 pour le nombre de slides, 20 pour la durée en minutes, et 30 pour la taille de caractère minimum à utiliser.

Ce principe du 10/20/30 a été longtemps relayé et est devenu une sorte de commandement dont la transgression serait une faute. Vraiment ? Comptez le nombre de slides qu’a utilisés Steve Jobs pour présenter l’iPhone, et la durée de la présentation… vous vous rendrez rapidement compte que ce principe ne tient pas.

En fait, il a surtout été inventé pour les startups qui pitch à des investisseurs. C’est en quelque sorte un garde-fou pour limiter le nombre de slides et forcer les entrepreneurs à synthétiser leurs idées et être capable de les expliquer simplement. En faire une règle d’or pour la présentation n’a donc aucun sens. D’ailleurs, même pour les pitch, cette règle est souvent contournée. Si elle permet de limiter les erreurs fréquentes pour ceux qui sont peu rompus à l’exercice, cela n’en fait pas les tables de la Loi non plus !

Mais alors, pourquoi 30 pt minimum pour la police ? Ou 28 ? Ou… ? Ce qu’il y a de commun dans ces propositions, c’est de définir une taille minimale pour garantir la visibilité. Et oui, tout le monde n’est pas assis au premier rang et n’a pas les mêmes capacités visuelles. Pensez à Roger au dernier rang avec ses lunettes en cul de bouteille. Lui aussi doit pouvoir suivre ! Bon, très bien, mais on choisit quoi comme taille ?

La taille de police idéale sur Powerpoint

Commençons par enfoncer une porte ouverte : ce qu’on veut montrer doit être visible ! Avec ça, on est bien avancé me direz-vous. Pourtant toute la nuance est là. Vous allez comprendre.

# Les textes en trop qu’on ne peut pas enlever

Sur une slide, il est fréquent de devoir afficher des informations peut pertinentes pour diverses raisons, comme les sources d’une étude par exemple dont, soyons sérieux, personne n’a rien à faire la plupart du temps (ça dépend du type d’étude bien sûr). Vous vous retrouvez avec une longue phrase en bas de page qui n’apporte rien à votre démonstration et qui gêne la visibilité de vos véritables messages. Faut-il la mettre en police 30 ? Certainement pas.

En fait, vous ne voulez pas que votre public soit perturbé par ce texte. Redisons-le : “ce qu’on veut montrer doit être visible”. Donc ce qu’on ne veut pas montrer n’a pas besoin de l’être. Pour une source qui est apposée sur la slide uniquement pour des raisons légales par exemple, vous pouvez réduire drastiquement la taille. Attention toutefois à ne pas exagérer, il faut quand même que, lorsque vous regarder votre présentation en face de votre ordinateur, vous arriviez encore à lire sans effort. Certes, au fond de la salle, on ne pourra pas déchiffrer (et c’est tant mieux), mais tout le monde comprendra sans avoir besoin d’en savoir plus qu’il s’agit d’une note de bas de page et que vous ne l’avez pas oubliée. Si vous avez peur d’avoir eu la main lourde, imprimez votre slide : la source reste lisible sans trop forcé quand vous avez la page dans les mains ? C’est que c’est bon ! À chacun ensuite d’ajuster en fonction de l’importance des informations.

# Taille des slides vs taille de police

Sur Powerpoint, il est possible de choisir la taille des slides. Par défaut, vous pouvez choisir entre différents ratios (4:3 ou 16:9 pour les plus répandues) avec une certaine taille en centimètres. Le ratio 16:9, qui est certainement le plus populaire aujourd’hui à une taille de base de 33,87cm sur 19,05cm. Pourtant, toutes les présentations n’ont pas nécessairement la même taille puisqu’il est possible de modifier la largeur et la hauteur en fonction du besoin. Chez Prezman, nous avons par exemple réalisé récemment une présentation pour le lancement européen d’un Smartphone. L’écran utilisé pour la diffusion étant géant, notre client souhaitait une taille de slide beaucoup (vraiment beaucoup) plus grande pour optimiser au maximum la qualité !

Pourquoi c’est important ? Et bien parce qu’en fonction de la taille des slides, la taille de police est impactée. C’est une question de proportions. Si on affiche sur un même écran une slide vide de 1920/1080px et une autre de 960x540px, c’est-à-dire deux slides qui ont le même ratio (16:9), elles vont s’afficher avec la même taille. Mais si on ajoute maintenant un texte de 30px sur ces slides, lorsqu’on va les afficher, le texte sera deux fois plus petit sur la slide 1920/1080px que sur la slide 960/540px ! Pour avoir le même résultat, il aurait fallu mettre une taille de police de 60pt sur la slide avec le plus de pixel ! Et c’est bien logique : un texte de 100px de large sur une slide de 1920px de large sera nécessairement deux fois plus petit qu’un texte de toujours 100px, mais cette fois sur une slide deux fois moins large.

Arrêtons là les détails techniques pour revenir à l’essentiel. Il faut retenir qu’en fonction de la résolution des slides, la taille de police est différente pour arriver au même rendue à l’écran. Par conséquent, définir une taille minimale de police sur Powerpoint n’a aucun sens (ou alors il faudrait préciser quelle taille pour quelle résolution à chaque fois).

Alors, quelle taille de police choisir ?

Finalement, nous voyons bien que la question de la taille de police n’est pas si simple à trancher. Voici ce que nous faisons dans notre agence Powerpoint : nous ne suivons aucune règle !

Ce qui compte, c’est que tout ce qui doit être vu le soit facilement. La taille dépend de l’importance des informations et du contexte de la présentation : sur un ordinateur en one to one, ce n’est pas la même chose que sur une télévision dans une grande salle de 100 personnes !

La seule règle que nous pouvons vous donner est de tester votre présentation dans son contexte. Si elle a lieu dans une salle de réunion, allez-y, mettez-vous au fond de la salle et constatez par vous-même la lisibilité. C’est certainement le meilleur moyen d’adapter vos tailles de polices parce que, ce qui compte, c’est la situation réelle.

Et puis, de toute manière, n’oubliez pas non plus que lorsque votre public lit ce qui est écrit sur vos slides, il n’est plus en train de vous écouter. C’est impossible de faire les deux en même temps. Alors le plus souvent, la meilleure solution à la question de la taille du texte sur Powerpoint, c’est tout simplement de ne pas en mettre (ou très très peu) !

0 Shares:
You May Also Like